Le mot de la Présidente

Le mot de la Présidente : Monique Morestin

« L'origine du chant remonte à l'enfance même du monde. » Bossuet

D'après Homère (Odyssée, VII, 34), ce sont les dieux qui ont appris le chant aux hommes. Effectivement, on n'imagine pas le monde sans voix qui modulent depuis la nuit des temps. Chanter seul, c'est bien, mais entonner à plusieurs une mélodie, c'est mieux.

Les groupes vocaux sont souvent apparus dans un environnement religieux, pour embellir les cérémonies et louer Dieu. Au fil du temps, des initiatives multiplient la volonté de créer des ensembles vocaux dignes de ce nom. Montpellier n'échappe pas à la règle. Charles Bordes, qui a coopéré avec Vincent d'Indy pour la fondation de la Schola cantorum de Paris, en ouvre une à Montpellier en 1905.

Dans une ville universitaire comme Montpellier, pouvons-nous imaginer le monde estudiantin sans chants entonnés dans de multiples occasions ? Rabelais fêta, sans doute, son doctorat de médecine obtenu dans cette bonne ville en festoyant et en chantant avec ses confrères.

Le Chœur Universitaire Montpellier Languedoc Roussillon continue de perpétuer ces traditions. Choisissant des répertoires de musique sacrée ou profane, nous essayons de mettre en commun ce que nous avons de meilleur pour célébrer la beauté de la musique. Nous espérons ainsi faire partager à ceux qui nous écoutent des moments de bonheur musical.